Journée mondiale du diabète

Je ne savais à quel point on peut se sentir seul dans l’univers avant que le diabète ne pointe son nez dans ma petite famille. Pourtant, je désire plus que tout au monde apprendre la détermination à ma fille, et c’est de cette manière que j’essaie de passer chaque journée. Ma belle grande fille a appris la valeur de la vie et je peux dire aujourd’hui qu’elle fonce! Bien sûr, elle a les mêmes questionnements que n’importe quelle petite fille de son âge, mais en arrière de la belle couette blonde, des questionnements beaucoup plus profonds prennent place.

Pour mieux démontrer cette réalité, je vous soumets quelques petites phrases, énoncées par des personnes touchées par cette maladie grave.

«Le diabète m’a appris à surpasser mes peurs» – Laurie, 10 ans, DT1 depuis mars 2012

«Grâce au diabète je suis allé au Camp Carowanis et j’ai rencontré tout plein d’amis comme moi!» – Jacob, 7 ans diagnostiqué en janvier 2010

«Le diabète de mon fils m’a permis de découvrir en moi une femme beaucoup plus forte que je pensais et m’a aussi permis de créer des amitiés très précieuses.» – Camille, maman de Jacob DT1 depuis bientôt 4 ans

«Nous n’accepterons jamais le diabète dans notre vie mais on apprend à vivre avec et à voir la vie de façon positive.» – Famille de Gabriel 6 ans diabétique depuis l’âge de 17 mois

«Pour nous le diabète nous a rendus plus fort! Il y a toujours pire que nous.» – Dominique, maman de Victoria, 13 ans et DT1 et de Lory-Jade, 10 ans

«Le diabète de ma fille m’a apporté plein de nouvelles responsabilités.» – Nicolas Patrick, papa de Laurie, 10 ans et DT1

Merci à tous ceux qui m’ont partagé leur petit mot. J’invite quiconque voulant s’exprimer à laisser un court message dans les commentaires.

Célyne xx

Advertisements

Une réflexion sur “Journée mondiale du diabète

  1. Vous dire combien nous sommes touchés par cette terrible annonce serait pure spéculation, nous n’avons pas de mots pour exprimés ce que nous ressentons pour Laurie notre petite fille, ainsi que pour ses parents Célyne et Nicholas Patrick qui devront vivre tous les jours de leur vie avec ce constat. Nous les grands parents y pensons quotidiennement, mais après notre départ cette effrayante maladie sera toujours présente dans la vie de la petite. Mais elle est très forte, peut-être même plus que nous.

    On t’aime très fort Laurie,
    On vous aimes également beaucoup Célyne et Pat.

    Tes grands parents Michel « Papi » et Claire  » Mamie »

    XXX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s